Challenge du temps pour soi

La plus grande difficulté que je traverse actuellement est de parvenir à me dégager du temps libre. Entre les travaux, bébé, et mes projets perso j’ai parfois l’impression que les journées me passent dessus comme des 33 tonnes. Mais j’ai fait pas mal de progrès puisque de j’arrive désormais à bloguer plus régulièrement. Si vous me lisez vous pouvez conclure que j’ai trouvé quelques minutes pour me consacrer à la rédaction de l’article. Mais j’ai parfois le sentiment d’arracher ces quelques minutes à l’univers entier. Honnêtement je ne pensais pas qu’avoir un enfant réduirait à ce point mon espace de liberté. On vous prévient que ça va être difficile mais peu de gens vous disent très clairement que vous vous embarqué pour un vol a bord d’une tornade. 

CHALENGE DU TEMPS POUR SOI-2.png

Le soir, en lisant mes blogs préférés je suis tombée sur la challenge « prendre du temps pour soi » du blog du dimanche. Je me suis lancée immédiatement dans l’aventure. 

Les premiers jours j’ai trouvé très difficile de me poser dix minutes sans RIEN FAIRE. J’avais le sentiment d’avoir ces dix minutes pour moi. En fait, j’ai réalisé que non. Je suis en permanence en multi-tasking. Je bois un café mais je prépare le planning des repas de la semaine. J’écoute de la musique mais j’envoie des emails en même temps. J’écoute un podcast en faisant la vaisselle… ou alors je planifie dans ma tête tout ce que je dois encore faire dans la journée. Je ne peux plus ne rien faire. 

Le premier jour du challenge semble simple et pourtant il m’a semblé très compliqué. Il faut se préparer une boisson chaude ou froide et prendre 10 minutes pour la savourer… mais en ne faisant uniquement que ça. J’ai mis un timer. Ces dix minutes ont été très longues. Au départ je pensais que je m’ennuyais… alors qu’en fait j’avais PEUR de perdre du temps. Parce que dix minutes dans mon quotidien c’est très long. Et là, je ne faisais rien. La machine à vider se rappelait à moi comme un petit démon dans mon inconscient. J’ai réalisé que toute ma vie était chronométrée. Même mes dodos. Même mes repas… J’avoue avoir ressenti un petit moment de désespoir. De tristesse même. Mais je pense que c’était le but de ce premier exercice. Prendre conscience réellement du manque de temps pour soi. 

C’est une vérité un peu difficile à avaler. Parce que j’ai le sentiment de faire de mon mieux pour rester organisée. Et pourtant il faudrait que je passe encore à l’étape supérieure pour retrouver ces dix minutes. J’avais même mis dans mon bullet journal un tracker de temps off. Je coche régulièrement cette cas… Mais en fait, je ne devrais pas la cocher. Mettre une lessive à tourner pendant que bébé fait la sieste, ce n’est pas du temps pour moi. Aller faire les courses toute seule ce n’est pas du temps pour moi. 

J’ai donc pris cette décision : Je vais m’organiser mais surtout exiger d’avoir du temps pour moi… Une fois que nous aurons une maison terminée ! Je dois arrêter de partir du principe que les autres ont besoin de temps et que je dois un peu plus prendre sur moi pour leur accorder. Et juste dire : demain matin, je suis off ! Il va falloir déléguer, faire confiance… et ne plus considérer ces moments comme une perte de temps. Je suis a bout. Je le sais. Et je ne peux pas être une bonne maman si je avec les nerds à vif en permanence. Et puis au delà de la performance dans tous les domaines que notre société valorise autant … il est sans doute impératif de reprendre un peu de temps juste pour être heureuse ! 

Si vous avez vous aussi eu une prise de conscience sur le manque de temps, ou même (et surtout) si vous avez trouver une organisation qui vous permette de souffler VRAIMENT je suis curieuse de connaitre votre secret ! 

Bonne journée à toutes et à tous !

Margaux 

Publicités

Ma wishlist de l’été 2018

Les beaux jours arrivent et forcement je commence à lorgner sur les jolis vêtements qui fleurissent dans les vitrines. Mais j’ai décidé que cette année, il n’y aurait pas d’achat mode « plaisir » pour moi. En plein dans le déménagement, j’ai ma vie dans les cartons et le simple fait de pouvoir accéder à nouveau à ma penderie me fera énormément plaisir. Je vais donc économiser sur l’aspect plaisir de la nouveauté. 

Mais cela ne m’empêche pas de trouver certains vêtement très beaux et j’ai eu envie de vous les montrer, comme ça en vrac, sans les avoir acheter… 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comme vous pouvez le voir il y a beaucoup de rayures et de robes portefeuille. J’ai toujours adoré porter de type de robe. Je ne suis pas très grande et je trouve que ces robes me permettre d’être « un peu mignon ou jolie » mais en respectant le fait que je n’est pas la carrure pour « porter trop de choses. Etant assez fine, j’ai parfois le sentiment d’être déguisée en femme si la robe est trop féminine. Il y a un décalage entre ma morphologie et ce que je résultat devrait être. Je sais bien qu’on devrait surtout porter ce que l’on aime et pas ce que les autres pense qu’on devrait porter … mais globalement j’ai encore beaucoup de mal à m’habiller en « femme ». Certes à une époque, vers 20 ans j’étais bien plus glamour, mais très vite j’ai retrouvé une certaine timidité vestimentaire… En fait je n’ose pas. Je ne veux pas trop attirer les regards et les robes simples me vont parce que très passe partout…

Liste des liens vers les produits :

Robe mi-longie rayée sur Asos

Robe cache-coeur à rayures

Robe bleue sur la redoute

Robe chemise coton Mango

La robe chemise noire (mon vrai coup de coeur)

Robe rayée zara

T-shirt rayé H&M

Robe manches longues chez Zara

Robe ceinture ficelle Zara 

 

Un bébé qui dort (enfin) partie 1

Comme beaucoup de parents nous avons traversé une période difficile sur le plan du sommeil. Il faut dire que nous ne nous attendions pas du tout à manquer à ce point de repos. Très idiotement nous pensions sincèrement que les bébés dorment TOUS beaucoup et sans difficultés. Mais dès la première nuit à la maternité j’ai réalisé que nous ne serions pas dans ce cas de figure. Nous avons traversé plusieurs phases avec chacune ses spécificités et ses solutions… mais aujourd’hui je peux dire que mon fils fait ses nuits (de 19h30-20h à 7h30 du matin) ainsi que deux siestes par jour, dans son lit, seul dans la chambre. Je ne pensais pas du tout pouvoir le dire un jour et pourtant c’est enfin arrivé. Puisque je sais que nous sommes très nombreux avoir ce type de difficulté j’ai eu envie de partager avec vous mon expérience et surtout mes petites solutions. 

un bébé qui dort (enfin) partie 1.png

Continue reading « Un bébé qui dort (enfin) partie 1 »

5 objectifs quotidiens d’une jeune maman

Bonjour à toutes et à tous !

Comme je vous l’expliquais dans mon dernier post, ma vie a changé du tout au tout ces derniers mois. Et je dois bien avouer que je me suis un peu laissée débordée par ce grand chamboulement.

L’arrivée d’un bébé est déjà compliqué mais j’ai cumulé avec une vie dans les cartons, et à temps plein à la maison avec mon fils. Je n’ai d’ailleurs pas vraiment vu le temps passé. Aujourd’hui il a huit mois et je réalise à peine qu’il est déjà grand et que les semaines ont défilé si vite. En prenant un peu de recul, je peux maintenant faire un petit bilan des choses à faire et ne pas faire pour « surmonter les premiers mois avec bébé ».

5 objectifs quotidiens.png

  • Se faire belle TOUS LES JOURS

Ma vraie erreur, celle qui a, je pense, installé un petit baby blues a été de trop privilégier l’aspect pratique à l’aspect esthétique. Il faut dire qu’après ma césarienne j’avais du mal à supporter les pantalons (même ceux que je portais pendant ma grossesse). J’ai donc passé quelques semaines dans des bas de pyjama. Sauf pour sortir. Et forcement, il n’y avait aucun sens à se maquiller et se coiffer. J’ajoute à cela qu’avec les reflux de mon fils, je rechignais à mettre des hauts élégants. Il m’en a achevé quelques uns et donc je me suis recentrée sur les t-shirts… Bref, lorsque je croisais un miroir … et bien j’étais déprimée… Le manque de sommeil et les cernes installées franchement ne me donnait pas une image positive de moi. Je me suis donc lancé un petit défit à moi même : me maquiller tous les jours ou presque. J’ai seulement mis en place une routine beauté simplifiée … Pas la peine de faire un make up compliqué, il faut juste ne pas avoir l’air (trop) au bord du gouffre.

  • S’accorder un moment à soi

Oui je sais, c’est franchement tarte à la crème. Tout le monde le dit partout… à tel point que c’est agaçant. Et bien en fait, c’est important. Honnêtement, les premières semaines c’est compliqué, pour ne pas dire impossible. J’ai du attendre plusieurs mois pour retrouver MON MOMENT A MOI.
J’ai toujours été du matin. J’adore l’aube et le silence au tout début du matin. Ayant des problèmes d’insomnie j’ai pris l’habitude d’avoir ce moment pour moi. J’écoute de la musique, j’écris, je lis, je regarde des vidéos… bref c’est mon moment entre le sommeil et la journée. Quelques heures volées avant l’agitation.
Oui mais avec un bébé, vous devez être opérationnelle très tôt. Et pendant les premiers mois, vous prenez tout le sommeil que vous pouvez !
En ce moment mon fils se lève vers 7H00 (bon forcement la il es 05h23 et je le vois s’agiter dans le moniteur du Hello BaBy), je peux donc m’accorder une heure pour moi sans devoir mettre mon réveil à un horaire aberrant. D’ailleurs je ne mets pas de réveil. Je pars du principe que si mon corps a besoin de sommeil je dois dormir. Si je me réveille c’est que je peux me lever sans regret.

  • Manger à tous le repas

J’ai eu la chance de ne pas avoir besoin d’un régime pour perdre mes kilos de grossesse. J’ai laissé faire les semaines. En gros, j’ai perdu 7kg environ à la sortie de la maternité. Ensuite pendant deux semaines je perdais 500 gr par jour en moyen. Il m’a fallut 4 mois pour être a nouveau parfaitement à l’aise dans mes vêtements pré grossesse. Je ne parle pas de tonicité de la peau ou de silhouette… uniquement de pouvoir remettre mes habits.
Par contre pour cause de rush permanent je saute facilement les repas. Mais je trouve que cela me déséquilibre. Pour mettre en place des horaires pour son bébé il faut peut être soi-même régulière. Bon, clairement je mange du taboulé tout prêt ou des ravioli en boite… mais au moins je me pose quelques instants pour moi, même si je mange en tête à tête avec fiston.

  • Avoir une conversation avec un.e ami.e par jour

En plus du manque de sommeil, je me suis sentie très isolée les premiers temps. Mon fils était un tout petit gabarit et il nous était déconseillé de sortir pour éviter les dépenses caloriques. Du coup je me sentais seule et enfermée. Tout le monde travaille et le soir il est compliqué de recevoir. De toute façon j’étais très fatiguée et je n’avais pas du tout envie de faire des diners entre deux biberons et un coucher très difficile.
Mais j’aurais du « faire l’effort » de communiquer avec mes proches de manières beaucoup plus régulière. Une petite échappatoire chaque jour mais surtout cela évite de se retrouver larguée lorsque l’on recommence a avoir une vie sociale. Oui, pendant les trois mois que nous avions passé à tenter de dormir, et ba les gens se sont mis en couple, se sont séparé… bref, on a vite fait de ne plus connaitre ses amis !

  • Demander à son compagnon comment il va

Et enfin : prenez soin de votre partenaire. Il faut faire l’effort de rester calme, de faire preuve de patience et de laisser de l’espace et du temps à l’autre. Avant même de passer du temps à deux, je pense que les premiers temps chacun a besoin de se retrouver avec soi même pour recharger ses batteries intérieures.

Voilà, ce n’est pas une bible évidement, mais c’est le petit bilan que je pose au bout de huit mois de maternité. Et vous, avec le recul quels sont les conseils que vous aimeriez partager pour aider les nouveaux parents ?

 

L’année des chamboulements

D’un point de vue émotionnel cette dernière année a été très riche. J’ai appris ma grossesse début janvier 2017 et depuis je peux dire que mon univers a entièrement basculer.

L'année

Devenir mère est toujours un bouleversement. Je m’y attendais, mais je n’avais pas envisager à quel point ma vie allait s’en trouver changée. Pas que MA vie d’ailleurs. Mon mari aussi a changé en devenant père. J’ai changé d’un point de vue personnel dès ma grossesse. Les rapports familiaux évoluent aussi… la vie sociale, le corps, les priorités ….

Continue reading « L’année des chamboulements »

Me revoilà !

Bonjour à toute et à tous !

Je me suis absentée quelques mois de ce blog alors même que je ne l’avais prévu du tout. Mon fils est né au mois de septembre et il m’a fallut beaucoup de temps pour trouver mon ryhtme, me remettre de ma césarienne en urgence et surtout à me ré-organisée comme mère à temps plein.

En parallèle de tous ces défis, mon mari et moi déménageons dans quelques semaines. Nous avons sauté le pas et acheté une maison à Montreuil. Cela va nous changer de notre quartier des batignolles ou nous résidons depuis maintenant plus de six ans. Mais le marché parisien est tel que nous avons fait le choix de privilégier la surface à la ville. En passant le périphérique est franchement le sentiment de m’expatrier. Pourquoi j’ai habité Vincennes pendant une partie de mon enfance. Mais je reparlerais de cette décision dans un autre poste.

Aujourd’hui je voulais surtout vous faire un coucou rapide (mon fils fait une micro sieste à coté de moi et je n’ai vraiment que cinq petites minutes à moi). Je pense qu’à l’avenir il y aura d’avantage d’articles sur la parentalité, sur l’organisation de la maison (vous le savez, j’ai toujours adoré m’organiser, et ces derniers temps je dois bien dire que je remercie cette passion).

Je vous dis à très bientôt !

50 looks pour l’automne 2017

Encore une publication mode ? Oui, je sais, je suis devenue complètement obsédée ! Il faut dire qu’avec mon gros bidon de fin de grossesse et mes fonds de dressing mater je RÊVE de pouvoir m’habiller avec des fringues sympas ! Je vis donc complètement par procuration grâce à ce blog !

Voici donc une sélection de 50 looks que j’aurais adoré porté cette saison :

0streetstyle1d39832ed2bd7780f8867c52e65f7ecf2d88f8a35d8eaa52a371455ba6a5244c3be6842ae106b77744165afaf9aae0693f852161da41c5e467e12d943b3fc2914fda367618c5cebab5c6510107e5d75f7b37fe5022ce3d7efed7cf210eb0aba58ca182c9f6f1bed4c1ab691bfc36e8358ee2649ae2ad0615db7c086741a1e869009eb403b76e10cc8be93f88e424fe9217e117m17_340_117e117r22_340_417e144m14_451_122dded81d5028f8e5eb4490019e2221829ab1cfea376265bec38b3b8dcb419d855c49902d6c1af2099ec434fb37cf337281de02364f7b215dcb5c0344541e0d7286b6d02d0143a0795c69ed24aeb827e773c4a19923a6332ded9cd44fa3f6d8f877ad73e6fe5e668c52bd9690557f47247489e8783e8428fbc468945d9272ac965597a6f5201efad38490785bf04a67182210d53a6901b1076b4e5057f8f1cab89993a8cf59e4e2f4fcd8ea6a419708f214161-01-e120920169377389171d3465681d1ad290e97bbd0f28696672502a90336cd52a0a740d130aa2a6433416e6c6d30658ec1d5f75fdbdblazer-pull-a-col-roule-jean-boyfriend-large-6569c60cb93ce917a5e8c995f1c78452aaf9c806a041cd2e7d15757beeec095bf859c823a31fa0b19fbea96f09a94a866fe4ca0a6266aaddb242b2fb10df78b5a5faCasual-Fall-Fashions-Trend-Inspirations-2017-57couleurs-tendances-automne-hiver-2017-2018-pantonedad198d72110e6966aeb1269c8eac515darel_visuel_look_ah17_10-1dc6696e2394cd4cc68789596317d67beE1800-ED-2ea660309ddb7e5aac32b6c5881196876eaff96e2bd4b9b76ea1739a6d85eba47f469a555648e92e78ddc7e25e1ab07b9image-10-076paule-ka_17h180r46m_541_1product_8864888hdr003127-2109_2109_1structure-lookbook-2607-11structure-lookbook-2607-13tumblr_nnmxd26UbE1rsyaepo1_500

Mes podcasts du moment

Les podcasts ont le vent en poupe. La preuve, plateformes d’écoute et de création de développent à une vitesse folle. Spotify propose d’ailleurs une partie entièrement dédiée à cette catégorie de contenu.

Comme je vous l’expliquais dans mon article sur les plaisirs simples du quotidien, j’aime beaucoup les podcasts. En général je m’endors avec… Donc il peut me falloir plusieurs jours pour écouter l’intégralité d’un podcast. J’ai pensé que vous pourriez être intéressés par un échantillon des podcasts que j’écoute au quotidien.

Mes podcasts du moment

Continue reading « Mes podcasts du moment »

ASOS lance sa collection de maquillage

Et bien c’est une bonne nouvelle ! Sur le papier en tout cas ! Je suis toujours pas la diversification de l’offre et le choix en rayon. Je suis donc très heureuse d’apprendre que nous aurons une marque de plus en maquillage.

asos-lance-sa-marque-de-maquillage

J’ai simplement deux petites interrogations :

  1. Quelle va être la composition des produits ? Le maquillage Asos devrait être vendu au alentour de 10 euros le produit. Ce n’est vraiment pas cher. Mais à ce prix là, que peut-ton espérer ? On peut avoir une très bonne surprise, mais vraiment je pense que jeter un coup d’oeil à l’étiquette ne sera pas une mauvaise idée ç
  2. La marque affiche clairement sa volonté de séduire les « Twentie-something ». Elle est donc en concurrence directe avec Nyx, Kiko, Top Shop ou encore Etam. La première collection devrait compter 46 références dans différentes catégories. Ma crainte est de ne pas y trouver mon compte entre les des couleurs trop flash, ou des simplement assez peu appropriées au quotidienne des « non lycéennes ». Mais encore une fois je ne demande qu’a être surprise !

En tout cas je suis très impatiente de tester ces produits (disponibles à partir du 18 septembre sur le e-shop de la marque) !

EnregistrerEnregistrer